Vétéran du 15/1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vétéran du 15/1

Message par J.F. l'ancien le Dim 20 Mar - 9:22

Soirée émouvante hier.
Rencontré par l'intermédiaire de sa nièce, Mr Victor Martin aumônier / brancardier du 15/1, le célèbre 151ème régiment d'infanterie.
42ème division d'infanterie, cantonnée sur la ligne Maginot, unité d'intervalle comme on disait alors.
https://fr.wikipedia.org/wiki/151e_r%C3%A9giment_d%27infanterie_(France)
La percée allemande sur l'Aisne en Juin, le chaos qui a suivi, les bombardements aveugles sur les villages abandonnés, les églises, les convois de réfugiés, les gendarmes casse-c....... , la chance d'avoir échappé de peu à la mort, alors qu'il aurait pu y rester comme nombre de ses camarades.
Capturé de manière correcte par les allemands.
La captivité, d'abord au camp dit « de la goutte d'eau » (près de Dusseldorf il me semble, un robinet pour 20 000 hommes), pour décourager les tentatives d'évasion.
Transfert en Saxe, travail dans une usine de ciment, évasion avec un copain en se cachant dans un train, capturés épuisés dans un bois après avoir été repérés par des enfants (mauvaise idée de s'approcher d'un village un mercredi, jour férié).
Malgré leurs vêtements civils, leurs brodequins de l'armée française les ont trahis.
La peur des sanctions, pour tomber au final sur un Schupo (schuzpolizei), flic local, qui quand on lui a présenté les fugitifs s'est exclamé : « scheisse ! »... (et merde !).
La peur des emmerdes lui a fait étouffer l'affaire, ils ont été raccompagnés au boulot comme si de rien n'était.
Ensuite transfert près de Lvov, en Ukraine/Pologne pour construire une voie ferrée ... qui ne se fera pas faute d'organisation efficace, et aussi parce que les gars, par un froid glacial, brûlaient nombre de traverses pour se chauffer.
Une partie surveillait l'arrivée des gardiens (eux-mêmes, souvent âgés venaient se chauffer malgré les règles strictes), pendant que l'autre entretenait les feux.
Les échanges cordiaux avec les prisonniers soviétiques souvent faméliques (les français, pourtant « privilégiés » n'étaient pas à la fête non plus côté bouffe), la méfiance des polonais, le felwebel sadique qui se vantait d'aller chaque jour dans un camp voisin « tuer son juif ».
La monnaie d'échange (les allemands aussi mangeaient peu, et rarement des confiseries) que constituait les plaques de chocolat des colis de la Croix Rouge.
La libération par l'armée Soviétique, qui ne laissait partir les prisonniers français ou alliés que contre un nombre équivalent de prisonniers/esclaves récupérés dans les Ost-truppen ou usines de travail.
Les migrations d'immenses colonnes de déplacés de toute l'Europe laissés le plus souvent à eux-mêmes et rejoignant leurs pays d'origine sur des véhicules plus hétéroclites les uns que les autres.
Le passage de l'Elbe pour rejoindre les américains, où pratiquement tous les pont étaient détruits.
La crainte des tirs des soldats U.S., ayant la détente facile, assez arrogants et méprisants.
Le retour en france, chanceux, car en avion par un pont aérien mis en place par les américains (avion, C 47 porte manquante...).
Dès le moment où il a rejoint un camp de transit, en 8 jours il était rentré, alors que certains, à pied, ont mis près de 3 mois...
Le retour à Paris, accueil sans fanfare car lui et ses camarades d'infortune représentaient la France de la défaite.
Les difficultés administratives ensuite pour toucher des pensions, alors que le ministre des déportés, rapatriés et anciens combattants était un certain Mitterrand...
L'oreille un peu dure, mais l'esprit vif et la mémoire encore bien fraîche.
Il aura 100 ans à la fin du mois...

J.F. l'ancien

Messages : 720
Date d'inscription : 04/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vétéran du 15/1

Message par sombre face le Dim 20 Mar - 15:36

témoignage poignant...mon grand père aussi à eut cette chance...participer au 2 guerres...prisonnier à plusieurs reprises par les Allemands..pendant la seconde il était espion et il sans sortira aussi.

Par contre lui ne parlai que très très peu de tout cela...j'étais trop petit.

Respect à tous ces gens... Crying or Very sad

Par contre pour Mitterrand...pas surpris...il fera bien pire après en Algérie....et la suite on la connaît.

avatar
sombre face

Messages : 173
Date d'inscription : 12/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vétéran du 15/1

Message par le samouraï fou le Dim 20 Mar - 16:20

Pour "l arrogance des ricains" (réelle d'après les temoignages et conclusions des historiens), en All elle tient notamment au fait que les troupes americaines après le 8 mai 45, etaient des "green" n'ayant pas connu le coup de feu, et jouant souvent les "cowboys". N'oublions pas que les troupes d occupation dans les 1er mois étaient Toutes très nerveuses, et avaient la gachette très facile. Beaucoup de témoignages sur les viols coté soviétique (vu le nombre), mais ces crimes de guerre ont également eu lieu du côté des occidentaux (beaucoup moins nombreux, mais existants). Sans oublier les exécutions sommaires : la loi du vainqueur.
avatar
le samouraï fou

Messages : 543
Date d'inscription : 15/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vétéran du 15/1

Message par Nicol@s le Lun 28 Mar - 14:04

avatar
Nicol@s

Messages : 93
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vétéran du 15/1

Message par le samouraï fou le Lun 28 Mar - 17:32

Respect aux vétérans !!!
avatar
le samouraï fou

Messages : 543
Date d'inscription : 15/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vétéran du 15/1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum